Changer d'espace

Maison1Accueil

Air du temps

Mode de vie

LogoVoyageRails 

 

Espace : voyages

En 2001, les Etats-unis soutenus par une coalition internationale, ont envahi l’Afghanistan en réponse aux attentats du 11 septembre.

Cette intervention militaire chassa les talibans du pouvoir, permettant l'instauration d'un gouvernement provisoire dirigé Hamid Karzai. A partir de là, on assista à une guérilla entre la force internationale et les talibans. Aujourd’hui, les Etats-Unis sont sur le point de retirer leurs dernières troupes ce qui permet de penser à un retour des talibans qui promet au peuple afghan, en générale et aux femmes en particulier, des jours bien sombres.

C’est ce compte à rebours que nous suivront ici.

30 avril 2021

Depuis l’annonce de la fin de la mission de l’OTAN on avait constaté une recrudscence des attaques des talibans contre les forces de l'ordre afghanes. Et bien voilà, à peine les soldats de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord ont-ils commencé leur retrait qu’un attentat a visé une maison d’hôtes tuant 21 personnes et en blessant 91. En attendant la suite.

14 avril 2021

Le 1er mai était la date butoir pour le retrait des troupes américaines... et le retour présumé des Talibans. Autrement dit comme le suggère le titre d'un ouvrage de l'universitaire Gilles Dononso : "Le Gouvernement transnational de l'Afghanistan. Une si prévisible défaite".

Pour l'administration Trump l'essentiel était de partir. Son successeur parait plus nuancé. Il semblait vouloir se laisser environ entre six mois et un an pour organiser une transition qui permettrait non pas d'éviter mais de contenir le retour des Talibans.

C'était la raison de la conférence organisée par la Russie et qui réunissait le 18 mars dernier tous les protagonistes de ce conflit. 

Le président Biden vient de faire l'annonce ce mardi d'un retrait sans conditions de ses troupes d'ici le 11 septembre !!!

30 mars 2021

Trois femmes qui vaccinaient des enfants contre la poliomyélite ont été assassinées en Jalalabad ce qui a conduit les autorités à interrompre temporairement  la campagne de vaccination? Des violences ont déjà entravé de précédentes campagnes de vaccination dans un pays où le virus reste très présent.

Les talibans continuent d’interdire aux autorités de vacciner dans les zones qu’ils contrôlent. Ils dénoncent la vaccination comme un complot occidental visant à stériliser les enfants musulmans. Ces derniers mois, les violences n’ont fait qu’augmenter malgré l’ouverture en septembre à Doha de pourparlers de paix entre les talibans et le gouvernement. Les assassinats ciblés de journalistes, juges, médecins, personnalités politiques ou religieuses, et défenseurs des droits, se sont multipliés, semant la terreur dans le pays.

En marge

afghanistanlibreEn marge de cet article, qui regarde les négociations de paix en Afghanistan entre gouvernement et talibans, suivi du retrait miltaire des Etats-Unis, délà partiellement engagé, une organisation (Afghanistan-Libre) qui dans le pays lutte pour le droit et l'éducation des femmes. La suite des évènements et le retour annoncé des talibans au pouvoir pourraient bien commpremettre les quelques réalisations de cettte association.

Nous vous invitons à consulter leur site en cliquant sur l'image ci-contre.

11 mars 2021

Depuis plusieurs mois le nombre d’assassinats ciblés est en augmentation en Afghanistan.

Faisant suite à l’assassinat en décembre 2020 de la présentatrice de télévison, Malalai Maiwand, trois employées de la chaîne de télévision privée afghane Enekaas ont été abattues par arme à feu en pleine rue, mardi 2 mars 2021, dans la ville de Jalalabad. Elles étaient âgées de 17 à 20 ans. Ces exécutions ont toutes été revendiquées par l’état islamique.

Depuis le 12 septembre à Doha, Qatar, les pourparlers de paix interafghans sont arrêtés. 

9 mars 2021

L’administration Biden invite en termes diplomatiques, autrement dit enjoint, les talibans et le régime afghan à trouver les moyens de mettre en place un gouvernement intérimaire. Les termes de cette annonce laissent, parait-il inquiet les dirigeants afghans actuels. En effet, on se souvient que sous la présidence de Donald Trump, l’administration américaine penchait plutôt du coté des talibans. Les Etats Unis avait décidé de quitter au plus vite le pays, c’est dire au plus tard dans le mois avril. Avec Biden y aura-t-il un report de ce retrait ? "Les Américains" doivent-ils partir ? Le choix est ambigüe et on ne peut faire qu'une mauvaise réponse. S'ils retirent leurs troupes, c'est une bonne nouvelle si l'on condamne l'interventionnisme américain... mais aussi pour les talibans. S'ils restent, cela satisfait peut-être les populations locales... mais surement le complexe militaro-industriel.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Retour vers...
Espace Voyages
Espaces Voyages

 _______________________

 _______________________