Changer d'espace

Maison1Accueil

Voyages

Mode de vie

Airdutemps 

 

Espace : L'air du temps

Si nous ne faisons rien d'autre que de nous contentez de marches blanches, de prières ou de faire bruler des bougies en larmoyant "vous n'aurez pas ma haine" alors à bientôt pour la suite.

2020
Le 3 janvier 2020, dans le parc des Hautes-Bruyères à Villejuif, un jeune homme de 22 ans, attaque à l'arme blanche des passants, en répétant "«Allah Akbar», tuant un homme et blessant gravement 2 femmes. L'individu sera par la suite neutralisé par une patrouille de policiers. Le jeune homme récemment converti à l'islam a perpétré cette attaque d’une «extrême violence» avec une «extrême détermination», selon les déclarations du Parquet national antiterroriste qui s'est saisit de l'affaire.

Le 5 janvier 2020, un individu connu de la DGSI et fiché S, armé d'un couteau et criant «Allah Akbar», est interpellé à Metz après avoir tenté d'agresser des policiers. La section antiterroriste ne s’est pas saisie de l'enquête.

Le 4 avril 2020, à Romans-sur-Isère, un réfugié soudanais, Abdallah Ahmed-Osman, crie «Allah Akbar», tue au couteau deux passants et en blesse cinq autres, leur demandant s'ils sont de confession musulmane. Le lundi 27 avril 2020, en fin d’après-midi à Colombes (Hauts-de-Seine), le conducteur d’une voiture a percuté volontairement deux motards de la police à vive allure, les blessant gravement. L'auteur a fait allégeance à l'Etat islamique.

Le vendredi 25 septembre 2020, deux personnes sont grièvement blessées à l'arme blanche près des anciens locaux du journal Charlie Hebdo. Le Parquet national antiterroriste a ouvert une enquête pour “tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste, association de malfaiteurs terroriste criminelle”. Selon l’AFP citant des sources concordantes, l'assaillant de nationalité pakistanaise assurait “assumer son acte qu’il situe dans le contexte de la republication des caricatures (de Charlie Hebdo, ndlr) qu’il n’a pas supportée”.

Le 16 octobre 2020, un enseignant est décapité devant un collège de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). Son agresseur présumé est abattu par la police dans la ville voisine d’Éragny (Val-d'Oise).

Le 29 octobre 2020, une attaque au couteau au sein de la basilique Notre-Dame, à Nice, par un Tunisien de 21 ans, a fait trois morts et plusieurs blessés

 

 2019

Le 5 mars 2019, Attentat de la prison de Condé-sur-Sarthe, 3 personnes, dont un terroriste, sont blessées et 1 terroriste est mort lorsque 2 surveillants pénitentiaires sont attaqués au couteau en céramique. L'auteur a prêté allégeance à l'État islamique.

Le 24 mai 2019, attentat de la rue Victor-Hugo de Lyon, 14 blessés. L'auteur reconnaît avoir prêté allégeance à l'État islamique.

Le 3 octobre 2019, attentat de la préfecture de police de Paris, 4 policiers ont été tués dans une agression au couteau de cuisine à la préfecture de police de Paris par un individu qui y travaillait. Il était converti à l'islam depuis 2008, le Parquet national antiterroriste s'est saisi de l'affaire.

 

 2018

Le 23 mars 2018, un homme tue 4 personnes dont le gendarme Arnaud Beltrame, lors d’attaques et une prise d'otage dans un supermarché dans l'Aude, à Carcassonne et Trèbes. L'homme, qui est par la suite abattu, est un Franco-Marocain se réclamant de l'État islamique, qui revendique l'attentat le jour même.

Le 12 mai 2018 à Paris, vers 21 h un individu attaque à l'arme blanche des passants en criant «Allah Akbar», il tue une personne, en blesse quatre autres dont deux gravement, il se dirige ensuite vers une patrouille de police qui décide de l'abattre. L'attaque est revendiquée par l'État islamique.

Le 11 décembre 2018 dans la soirée, à proximité du marché de Noël de Strasbourg, un homme déambule dans les rues du centre-ville, tue cinq passants et en blesse une dizaine d'autres. L'assaillant, un Franco-Algérien de 29 ans, est abattu le 13 décembre à Strasbourg par la police. L'attaque est revendiquée par l'État islamique.

 

2017

Le 3 février 2017, attaque contre des militaires au Carrousel du Louvre à Paris fait deux blessés.

Le 18 mars 2017, un homme s'empare de l'arme d'un militaire à Orly avant d'être abattu. Même s'il a affirmé au moment de son geste vouloir «mourir par Allah» et a été signalé pour «radicalisation» lors d’un séjour en prison en 2011-2012, ses motivations restent floues (il ne souhaitait plus retourner en prison) et le lien avec le terrorisme islamiste non démontré.

Le 20 avril 2017, un homme ouvre le feu à l'arme automatique sur des policiers le long de l'avenue des Champs-Élysées, vers 21 heures, L'un d'entre eux est tué pendant l'attaque, deux autres ainsi qu'une passante sont blessés. L'assaillant est abattu et l'État islamique revendique l'attaque dans la soirée.

6 juin 2017, un homme attaque avec un marteau un policier et le blesse légèrement devant la cathédrale Notre-Dame de Paris. Les policiers répliquent et le blessent. L'assaillant, Farid Ikken, un Algérien de quarante ans, ancien journaliste disposant d'un visa étudiant, se déclare «soldat du califat».

Le 19 juin 2017, un homme armé percute un fourgon de la gendarmerie sur les Champs-Élysées. Aucun mort n'est à déplorer, excepté l'assaillant, un fiché S. Le 13 juillet, l'État islamique revendique l'attaque.

Le 9 août 2017, attaque à la voiture bélier qui blesse 6 militaires à Levallois-Perret en région parisienne.

Le 15 septembre 2017, un homme armé d'un couteau attaque un militaire en patrouille à la station de métro Châtelet à Paris. L'auteur tient des propos faisant référence à Allah : «Allah Akbar, vous êtes des mécréants».

Le 1er octobre 2017, un Tunisien en situation irrégulière connu pour différents crimes égorge deux jeunes femmes dans la gare de Saint-Charles à Marseille avant d'être abattu par les des militaires de l'opération Sentinelle. L'attaque est revendiquée par l'État islamique.

 2016

Le 7 janvier 2016, un islamiste marocain portant une fausse ceinture explosif attaque des policiers à l'aide d'un couperet à viande, il est abattu.

Le 11 janvier 2016, un adolescent turc âgé de 15 ans agresse à la machette un enseignant juif. L’auteur dit avoir agi «au nom d’Allah» et de l’organisation État islamique. Un blessé.

Le 13 juin 2016, double meurtre à Magnanville. Un commandant de police et sa compagne, fonctionnaire du ministère de l’intérieur (Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider), sont assassinés devant leur domicile à Magnanville par Larossi Abballa. L'attentat est revendiqué par l'organisation État islamique.

Le 14 juillet 2016 à Nice, le jour de la fête nationale, un Tunisien, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, fonce dans la foule au volant d'un camion sur la promenade des Anglais, tuant 86 personnes et en blessant 458, avant d'être abattu par les forces de l'ordre15. L'État islamique revendique cet acte.

Le 26 juillet 2016, lors d'une messe, deux islamistes munis d'armes blanches prennent en otage plusieurs personnes dans l’église de Saint-Étienne-du-Rouvray, près de Rouen. Un prêtre est égorgé, et un paroissien est blessé. Les deux terroristes sont abattus par les forces de l'ordre, l'un d'eux était fiché S. L'attentat est revendiqué via Amaq, l'agence de presse de l’État islamique.

Le 4 septembre 2016, Bilal Taghi, détenu franco-marocain, purgeant une peine de 5 ans de prison pour avoir tenté d'aller faire le jihad en Syrie, blesse grièvement 2 surveillants, aidé par plusieurs complices.

 

2015

Du 7 au 9 janvier 2015, attentats en France. Une série d'attaques terroristes islamistes qui se déroule entre les 7 et 9 janvier 2015 en France, visant le comité de rédaction du journal Charlie Hebdo, des policiers et des Français de confession juive fréquentant une supérette cacher. Dix-sept personnes sont assassinées et vingt sont blessées; les trois terroristes sont abattus par les forces de l'ordre le 9 janvier.

Le 3 février 2015, trois militaires en faction devant un centre communautaire juif à Nice sont agressés au couteau par Moussa Coulibaly, demeurant à Mantes-la-Jolie (Yvelines). Il exprime en garde à vue sa haine de la France, de la police, des militaires et des Juifs.

Le 19 avril 2015, affaire Sid Ahmed Ghlam. Une femme de 32 ans (Aurélie Châtelain) est assassinée par un étudiant algérien de 24 ans qui prévoyait un attentat dans une église de Villejuif, le projet de ce dernier ayant été déjoué peu de temps après.

Le 26 juin 2015, attentat de Saint-Quentin-Fallavier en Isère, 1 mort décapité (Hervé Cornara, 55 ans) et 2 blessés10. Brandissant un drapeau islamiste, un homme conduit son véhicule contre des bonbonnes de gaz stockées dans la cour de la filiale française du groupe américain Air Products.

Le 21 août 2015, attentat du train Thalys sur la ligne reliant Amsterdam à Paris, mené par un ressortissant marocain et déjoué par plusieurs passagers, on compte 3 blessés.

Le 13 novembre 2015, une série de sept attaques, à Paris et en Seine-Saint-Denis, perpétrée par au moins dix terroristes avec au moins une vingtaine de complices, provoque la mort de 130 personnes et fait 413 blessés, dont 99 dans un état très grave. Les tueries sont revendiquées par l’État islamique.

 2014

Le 20 décembre 2014, attaque contre un commissariat de Joué-lès-Tours de 2014. Un homme criant «Allah Akbar» attaque un poste de police avec un couteau. Il blesse trois policiers avant d'être abattu.

 2013

Le 25 mai 2013, un extrémiste islamiste armé d'un couteau attaque et blesse un militaire français à La Défense.

 2012

Les 11 mars 2012, 13 mars 2012, 19 mars 2012, tueries à Toulouse et Montauban faisant 7 morts dont 3 enfants et 6 blessés. 

11 mars 2012 : Mohammed Merah assassine un militaire à Toulouse.

15 mars 2012 : Mohammed Merah assassine deux militaires et en blesse un autre à Montauban.

19 mars 2012 : Mohammed Merah assassine quatre personnes devant une école juive de Toulouse.)
19 septembre 2012 : Jérémie Louis Sidney et Jérémie Bailly, membre de la cellule Cannes-Torcy, blessent une personne en lançant une grenade dans un épicerie juive de Sarcelles.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 

RetourAccueil ADT  

 

MENUtpsfait

  In memoriam
L'erreur est juste
Croissance et morbidité
  Culture et bicyclette
  Laissez moi rire !
  Faut-il bruler la bourse ?
   -------------------------------------------
Soit dit en passant...
  _______________________________________