Changer d'espace

Maison1Accueil

Voyages

Mode de vie

Airdutemps 

 

Espace : L'air du temps.

Le "MoCA" est un test destiné à évaluer les fonctions cognitives et à en détecter des dysfonctionnements. Toute inquiétude peut être levée au-delà de 26/30. Il a été conçu par le docteur Ziad Nasreddine en 2005, et est un des plus utilisés dans le monde pour ce genre d’évaluations. Il consiste en questionnaire assez court destiné à mesurer entre autres la mémoire, les fonctions exécutives, les capacités d’abstraction, la concentration, le langage, le calcul, l’orientation dans le temps et l’espace.

trump01Donald Trump aurait demandé lui-même à passer ce test, afin de faire taire toutes les rumeurs concernant sa santé mentale. A l'issue de celui-ci son médecin à déclarer : "Il n’y a absolument aucun signe d’un quelconque problème cognitif ". Il a obtenu 30/30.

Quand j'ai appris çà, j'ai immédiatement fait ce test. Vous imaginez la pression que je me suis mis en faisant cela. Trump avait eu la note maximum. Vous me voyez avec 20 ou 25.

Je ne suis pas "fan" de Trump. Mais pas plus des autres. Du genre Hilary Clinton. Beaucoup de monde autour de moi, pointe du doigt les abrutis ou les incultes qui auraient voté pour lui. Mais si Trump est arrivé à la présidence des Etats-Unis ce n'est pas de la faute des électeurs qui se sont portés sur sa personne mais de ceux qui par leur politique les ont poussé au désespoir. Un homme qui se noit, n'est pas regardant et pour sauver sa vie se raccroche à la première planche pourrie qu'il trouve.

Et puis, le manque de culture et d'ouverture d'esprit pousse peut-être à faire élire des gens comme Donald Trump. Mais cette inculture, c'est aussi la société américaine qui la fabrique à travers son système politique et son organisation sociale bien que chaque individu soit évidemment libre de se déterminer et d'exercer son esprit critique.

Une partie de ses électeurs c'est "l'Amérique" pauvre voir même d'une extrème pauvreté et "l'Amérique" de l'échec alors qu'il est milliardaire et qu'il représente "l'Amérique" qui gagne. Cela peut paraitre paradoxal. Ca ne l'est qu'en apparence car ses soutiens bien que pauvres s'indentifient sans doute à celui dont il pense à tort ou à raison qu'il va régénérer "l'Amérique" et résoudre leurs problèmes. Comme lui, ils sont rejetés, ignorés, méprisés par "l'etablishment", l'intelligentsia, les élites de Washington, les grands médias, presse et télévision, qui font l'opinion dans le pays.

Alors l'élection de Donald Trump, c'est d'abord et avant tout l'échec et l'aveuglement de toute une classe politique, Démocrates et Républicains, confondus et de tout un système. Trump n'en est que la conséquence. Il faudrait mieux s'interroger sur les causes de ce que l'on appelle chez nous "la montée des populismes", plutôt que rabâcher même si c'est plus facile et consensuel, qu'Untel ou Unetelle, sont idiots ou "fachos".

Ah oui ! J'ai eu 30/30. Vous vous en foutiez ? Bon d'accord, mais moi, j'ai poussé un grand OUF.

Jan Hardric.

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir