Changer d'espace

Maison1Accueil

Air du temps

Voyages

logomutimodevie1210x310 

... et qu'on n'a pas (encore) lu.

Cette page est arbitrairement divisée par continent pour la rendre plus lisible.

Nous n'en sommes qu'au début de sa composition et seulement les parties Amérique du sud et Europe sont alimentées. Si vous avez des ouvrages qui vous paraissent intéressants du point de vue du site ou que tout simplement vous avez aimez, n'hésitez pas à nous faire parvenir les références.

 

 

 AmLatine  AmNord4  Europe1
 Asie2    

 

 

 

 

AmLatine

 

Amérique latine

 

** PIEDRAS BLANCAS de Maria Isabel Mordojovich (Chili)

Roman - 2018 - Edition Ovadia

Coup d'Etat du 11 septembre - la torture - les tortionnaires du dictateur.

 

** N'ENVOYEZ PAS DES FLEURS   de Martin Solares (Mexique) 

Roman - 2018 - Edition Christian Bourgois

"Récit impitoyable, désabusé, drôle, dans la grande tradition du roman noir, les témoins sont convoqués, on les fait parler et mentir. Police corrompue, services secrets partisans, meurtres, enlèvements, bandes rivales sont une allégorie du Mexique contemporain."

 

** AYACUCHO de Alfredo Pita (Pérou)

Roman - 2018 - Edition Métaillé

1980 :  le sentier lumineux se lance dans l’action de « guerre populaire ». 1983 : des journalistes sont massacrés à Uchuraccay. 1989 : Vicente Blanco fait la connaissance de Rafael Pereyra, journaliste péruvien qui vit à Paris. 1991 : Vicente a convaincu son journal espagnol de lui confier un long reportage sur la guérilla au Pérou, il s’installe à Ayacucho, le foyer principal de la lutte où il restera plusieurs mois."

Voir notre article : Ayacucho

 

 

Europe1Europe

 

 

 

**  L'étrange suicide de l'Europe de Douglas Murray

Essai -2018 - Edition L'Artilleur - version papier & e-book

Immmigration, identité, islam.

Résumé de l'éditeur :

"Ce livre est le récit d'une longue enquête. Depuis la fin des années soixante, des vagues migratoires successives touchent de façon continue les pays d'Europe occidentale. Pour en mesurer l'impact, tant démographique que culturel, Douglas Murray a voyagé pendant deux ans dans la quasi-totalité des pays de l'Union. De Malmö à Lampedusa et de Londres aux îles grecques, il a rencontré et interrogé migrants, policiers, juges, médecins, responsables politiques et humanitaires. Non seulement le continent change à grande vitesse mais Murray constate partout le même phénomène : en matière migratoire, les responsables européens préfèrent toujours les positions généreuses, compatissantes et ouvertes car elles leur rapportent des bénéfices médiatiques immédiats. Ils savent bien pourtant qu'elles conduisent, partout, à des problèmes nationaux à long terme. Et comme Murray a pu le constater, ces problèmes commencent à se voir dangereusement. D'ici la moitié de ce siècle, il est plus que probable que la Chine ressemblera encore à la Chine, l'Inde à l'Inde... Mais, au rythme auquel elle change, l'Europe ne pourra plus ressembler à ce qu'elle était il y a juste quelques décennies. Douglas Murray pose donc la question : faut-il faire de l'Europe le seul endroit au monde qui appartienne à tout le monde ? Est-ce la volonté des Peuples et est-ce raisonnable du point de vue du "bien commun" ? Le compte à rebours a commencé."