Changer d'espace

Maison1Accueil

Air du temps

Voyages

logomutimodevie1210x310 

Espace : Mode de vie

Choix d'un titre ou d'un auteurCliquez sur une image pour lire les commentaires. 

Vous ne trouverez pas ici de critiques cinématographiques au sens strict du terme mais tout simplement la présentation de films de fiction ou de documentaires pour vous les faire découvrir, si vous ne les connaissez déjà ou vous donner l'envie de les voir, si ce n'est déjà fait.

Los Perros

(Fiction)

Djam

(Fiction)

Companeros

(Biopic)

 

MariannaMarianna (Los perros)

Réalisateur : Marcela Said

Sorti en décembre 2017

Cliquez sur l'image pour visionner la bande annonce

Synopsis : "Mariana, une quadragénaire issue de la haute bourgeoisie chilienne s’efforce d’échapper au rôle que son père, puis son mari, ont toujours défini pour elle. Elle éprouve une étrange attirance pour Juan, son professeur d’équitation de 60 ans, ex-colonel suspecté d’exactions pendant la dictature. Mais cette liaison ébranle les murs invisibles qui protègent sa famille du passé. Jusqu’où Mariana, curieuse, insolente et imprévisible sera-t-elle capable d’aller?"

Voir aussi l'article, consacré au mouvement féministe du Chili démarré en avril 2018, paru sur le site  EspacesLatinos en cliquant sur l'icone.

Les thèmes abordés comme la frustration sexuelle, la place des femmes dans la société, les inégalités de classe, la digestion des années de dictature, ne sont qu’effleurés. On peut le regretter. Mais n’est pas ce qui donne au film de la profondeur?

D’abord par rapport au personnage central : Marianna. Pour elle aussi si tous ces sujets remontent à la surface, ils y restent. Elle ne va pas plus loin dans sa réflexion et surtout n’en tire pas toutes les conséquences. Elle fait un bout de chemin mais s’arrête en route. Aller au bout de ses interrogations l’amènerait à s’éloigner de son père, voir à le livrer à la justice, à quitter son mari, à abandonner son confort, à se priver de déléguer les soucis quotidiens à sa domestique. Alors son questionnement sur les fantômes de la dictature, la conscience de son inutilité, sa révolte contre un père et un mari et ce carcan bourgeois qui l’étouffent, lui passerons comme un caprice. Elle a entrevu la possibilité d’être autre chose que ce qu’elle est. Mais après quelques velléités, elle s’arrêtera là consciente que continuer la conduirait à remettre en cause sa position de classe.

De la même manière, nous laissant sur la pas de la porte, le film nous donne envie d’aller plus loin, d’en savoir plus sur le passé de ce militaire dont elle fait la connaissance et qui est son professeur d’équitation et accessoirement son amant. Car au-delà de cet homme, c’est tout un pan de l’histoire du Chili qui émerge et apparait en filigrane. Bien sur le récit du film est ambigu mais c’est peut-être là que tient l’intéret du film en donnant envie de lever cette ambiguïté.

Là, le film nous amène à saisir une autre inégalité dans le traitement de l’histoire et l’action de l’appareil judiciaire. La quête de la vérité sur ces années de dictature pousse le pays à rechercher les responsables des disparitions, les auteurs des tortures et d’assassinats politiques. Mais encore une fois, le film laisse apparaitre qu’il y a deux poids deux mesures. On juge et condamne essentiellement les militaires. Les puissants (le père de Marianna) passent au travers les mailles du filet. On réprime en quelque sorte les exécutants mais on n’inquiète pas la partie de la société civile qui a contribué à installer la dictature ni celle qui s’est enrichie durant cette période trouble. En fin de compte cela nous fait toucher du doigt que l’on n’a peut-être pas pris la mesure de ce qui s’est joué avec le coup d’état. On s’est focalisé sur la répression politique (les disparitions, tortures, assassinats) sans toujours voir que celle-ci a permis d’instaurer durablement un système économique et une organisation sociale de type ultra-libéral.

 

 Retourhautpage

 

 

DjamDjam

Réalisateur : Tony GatlifDjamIllustration

Acteurs : Simon Abkarian, Maryne Cayon, Daphné Patakia

Genre : Drame, Musical

Nationalité : Français, Grec

Distributeur : Les Films du Losange

Durée : 1h37mn

Festival de Cannes 2017

Cliquez sur l'affiche pour voir la bande annonce.

Synopsis : "Djam, une jeune femme grecque, est envoyée à Istanbul par son oncle, un ancien marin passionné de Rébétiko, pour trouver la pièce rare qui réparera leur bateau. Elle y rencontre Avril, une française de dix-neuf ans, seule et sans argent, venue en Turquie pour être bénévole auprès des réfugiés. Djam, généreuse, insolente, imprévisible et libre la prend alors sous son aile sur le chemin vers Mytilène. Un voyage fait de rencontres, de musique, de partage et d’espoir."
Un "road movie" à la grecque. Un scénario un peu léger, peut-être. Mais les actrices sont pétillantes à la vie tumultueuse. Et puis le Rébétiko est là mettant un peu de folie comme l'héroîne du film.
 
 Retourhautpage
 
 
 
 

companerosCompaneros 

Réalisateur : Alvaro Brechner

Sorti le 27 mars 2019

Cliquez sur l'image pour visionner la bande annonce

Synopsis : 

1973, l'Uruguay bascule en pleine dictature. Trois opposants politiques sont secrètement emprisonnés par le nouveau pouvoir militaire. Jetés dans de petites cellules, on leur interdit de parler, de voir, de manger ou de dormir. Au fur et à mesure que leurs corps et leurs esprits sont poussés aux limites du supportable, les trois otages mènent une lutte existentielle pour échapper à une terrible réalité qui les condamne à la folie.
Le film raconte les 12 années d'emprisonnement vécues par trois des figures les plus célèbres de l'Uruguay contemporaine - dont son ancien président José "Pepe" Mujica.

Retourhautpage