Changer d'espace

Maison1Accueil

Air du temps

Mode de vie

LogoVoyageRails 

 

Espace : Voyages 

drapeaugrecque01 Cette article est en cours de construction

    L'histoire de la Grèce peut se décomposer en plusieurs grandes périodes :

L'antiquité

La période romaine (de -146 av J.C. à 330 ap J.C.)

L'empire Byzantin (de 395 à 1453)

La période ottomane (1453 à 1827)

La Grèce moderne (depuis 1821) 

La Grèce n'est vraiment un Etat-nation que depuis 1827, date de son indépendance suite à la séparation d'avec l'Empire ottoman. Avant cette période, la Grèce a toujours été un ensemble de provinces ou de cités durant l'antiquité.


Dates repères Culture Société Actualités
chrono01  grececulture  athenes01  Logo Actualites1
cliquez sur l'icone pour accèder au chapitre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dateretenirVoici quelques dates pour servir de repères dans une histoire infiniment plus complexe.

 

 

 

Avant l’empire byzantin est romain. On y parle Grec depuis le 8e siècle

 

1204

 

Prise de Constantinople par les Croisées

Eglise Orthodoxe

 

1261

 

Reconquête par les Byzantins

24/5

1453

 

Prise de Constantinople par les Ottomans

7/10

1571

 

Bataille de Lepante

 

1821

 

Soulèvement contre l’EmpireOttoman

 

1827

 

Bataille natale de Navarin entre les ottomans et la coalition Franco-Britannique-Russe. Le Ottomans sont mis en déroute.

 

1828

 

Reconnaissance de l’autonomie

 

1829

 

Indépendance de la Grèce

 

1830

 

Indépendance entérinée : Traité de Londres

 

1831

 

Les puissances imposent un roi à la Grèce

Le Bavarois Othon

 

1843

 

Soulèvement populaire - constitution - Suffrage universel

 

1862

1863

Révolution militaire et populaire à Athènes - Othon 1er abdique - Georges 1er devient roi

 

1863

 

Adjonction de iles Ioniennes cédées par la GB

 

1878

 

Congrès de Berlin - rattachement de la Thessalie

 

1893

 

1er faillite grecque

 

1896

 

1er jeux olympiques modernes à Athènes

 

1897

 

Guerre et défaite contre l’empire Ottoman - Imposition à la Grèce d’un contrôle financier

 

1909

 

Révolution militaire à Athènes qui porte au pouvoir Venizelos et le parti libéral

 

1912

 

1er guerre balkanique : victoire des armées grecques, bulgare et serbe contre les Ottomans - Libération des territoires européens de l’Empire Ottoman et des îles de la mer Egée

Assassinat de Georges1er, son fils Constantin 1er monte sur le trône

 

1913

 

Seconde guerre balkanique : victoire de la Grèce et de de la Serbie contre le Bulgarie - Rattachement de la Crete + région de Théssalonique + les iîes de la mer Egée

 

1914

 

La Grèce proclame sa neutralité dans le conflit mondial

 

1915

 

Les Français et Anglais débarquent dans les Dardanelles. suite à leur échec les troupes se replient sur Thessalonique avec l’accord de la Grèce

 

1915

1917

Début du schisme national entre partisans de l’entrée en guerre et de Vénizélos d’une part et de laneutrlité et du roi Constantin de l’autre

 

1917

 

Entrée en guerre de la Grèce - Constantin est exilés on fils Alexandre 1er monte sur le trône - Vénizelos premier ministre

 

1919

 

Débarquement des forces grecques en Asie mineur (Smyrne)

 

1920

 

Traité de Sèvres : la Grèce obtient la Thrace et l’administration de Smyrne et son arrière pays - L’armée entreprend une campagne militaire contre le mouvement de Mustafa Kémal

Mort d’Alexandre - Défaite électorale de Vénizelos - le nouveau gouvernement rappelle Constantin

 

1921

1922

Guerre entre la Grèce et la Turquie -  Défaite des armées grecques en septembre - Reconquête de Smyrne par les turcs qui est détruite par le feu - 40 000 morts etfuite des populations grecques

Révolution militaire à Athènes - Prise du pouvoir par un Conseil Révolutionnaire - Constantin est exilé

 

1923

 

Traité de Lausanne - la Grèce rétrocède la Thrace orientale et la zone de Smyrne - Echange de population : 1 200 000 réfugiés arrivent en Grèce

Procès et exécution des dirigeants conservateurs jugés responsables deladéfaite

 

1924

 

Proclamation de la République

Georges II est exilé

 

1925

1928

Dictature militaire puis gvt d’union nationale

 

1929

1932

Gouvernementt libéral de Vénizelos

Proclamation de la deuxième faillite de l’Etat  grec en 1932

 

1932

 

2e faillite de l'Etat grec

 

1933

1935

Gvt conservateur de Panagis Tsaldaris

 

1936

 

Rtour de Georges II et dictature de Métaxas-Georges II

 

1939

 

Début seconde guerre mondiale

La Grèce reste neutre

 

1940

 

Offensive italienne depuis l’Albanie enrayé par l’armée grecque

avril

1941

 

Les Allemands envahissent le pays

Gvt de collaboration

 

1942

1944

Résistance hellénique 

 

1944

 

Retrait des Allemands - Débarquement à Athènes d’une armée anglo-grecque

Cette armée se heurte à une résistance de gauche - Combat jusqu’en janvier 1945

 

1945

 

Sommet de Yalta

 

1946

1949

Guerre civile entre le gouvernement et les communistes

 

1947

 

Soutien américain au gouvernement - mort de Georges II, son frère Paul le remplace

Ratachement des iles du Dodécanèse

 

1949

 

Défaite de la résistance communiste suivi d’une période de répression

 

1950

 

Exode rurale

Divers gvt de droite et centre droite jusqu’en 1967

 

1951

 

Adhésion à l’OTAN de la Grèce et de la Turquie

 

1952

1954

Plan de redressement économique

 

1954

1959

Le problème chypriote mobilise l’opinion

1959 : indépendance de Chypre et présidence de Mgr Makarios

 

1959

 

Accord d’association entre la Grèce et la CEE

 

1963

 

 Assassinat du député Lambrakis - Crise politique

 

1964

 

Mort de Paul 1er, Constantin II lui succède

 

1967

1974

Dictature des Colonels -Georges Papadopoulos au gouvernement

 

1973

 

Révolte des étudiants de l’école Polytechnique - Papadopoulos est renversé

 

1974

 

Intervention militaire à Chypre - Makarios est renversé puis invasion turque - Chute de la dictature militaire - Référendum : abolition de la royauté

 

1980

 

Adhésion de la Grèce à la CEE

 

1981

 

Election d’un gouvernement socialiste

 

1989

 

Défaite du PASOK - La droite forme un gouvernement avec les communistes

 

1990

 

Nouvelle élection : la droite reste seule au pouvoir

 

1992

 

Crise Gréco-Macédonienne à propos du nom du nouvel Etat

 

1993

 

Gouvernementt PASOK

 

2001

 

Admission définitive de la Grèce dans la future zone Euro

 

2002

 

Adoption de la monnaie unique

 

2004

 

Le PASOK perd les élections - Gouvernement de droite

Jeux Olympiques

 

2009 

 

Elections : le nouveau gouvernement (PASOK) revoit à la hausse les statistiques des déficits publics - déficit = 13,4%

avril

2010

 

Le gouvernent demande l’aide financière de l’Union Européenne et duFMI pour faire face aux paiement de la dette

Aide de 100 millions sur 5 ans à la condition d’un plan d’austérité et assainissement des finances publiques

 

2011

 

La Troïka quitte le pays - Plan d’austérité : coupure dans les revenus et les retraites - Réaction violente d’une majorité de l’opinion - Proposition d’un référendum sur le maintien de la Grèce dans la zone Euro et l’union Européenne

 

2012

 

Le parlement vote de nouveaux accords entre l’Etat et ses bailleurs de fonds - Violentes émeutes - Nouvelles élection : bouleversent du paysage politique: chute des deux grands partis, un groupe néo-nazi fait son entrée au parlement, 

Nouvelles élections le 17 juin : le parti SYRIZA devient le principal parti d’opposition

août

2018

 

Fin de la tutelle des créanciers de la Grèce après trois plans successifs (2010 - 2012 - 2015) par lesquels l’Etat a reçu 289 milliers d’euros de prêts.

En huit ans le pays a perdu 1/4 du PIB. La croissance n’a repris qu’en 2017. Le chômage a été ramené à 20% (après avoir être monté jusqu’à 27%). Le budget a dégagé un excédent de 4% (hors dette) après de nombreuses réformes et une diminution des salaires de 1/3.

   

 

grececulture

 

Culture : livres - ciné - musique

 

cliquez sur l'icone pour accèder aux commentaires
 Livres  markaris pellicule011  Djam  Livres  divanistanbul
           

 

 

 

markarisTrilogie de la crise

Trois romans : de Pétros Markaris

Aux éditions du Seuil (disponibles en livres numériques)

- Liquidation à la grecque 

- Le justicier d'Athènes

- Pain, Education, Liberté

La crise grecque vue par cet auteur grec comptenporain de romans policiers. On retrouve pour ceux qui ont lu ses précédents ouvrages le commissaire Costas Charitos. Et le commissaire se transforme dans ces trois romans en médecin légiste. Un medecin légiste, qui nous donne à observer non pas les entrailles d'un cadavre, mais la société grecque, ses travers et ses errements sociétales et politiques depuis des décennies et peut-être même depuis la création de l'Etat moderne dans les années 1830. Petites combines ordinaires du peuple, corruption généralisée des élites.

Relevons ce passage d'un des ouvrages de cette trilogie : "L’État grec est la seule mafia au monde qui a réussi à faire faillite. Toutes les autres croissent et prospèrent."

Notons qu'avant cette "crise", l'Etat avait été déclaré deux fois en faillite, la première fois en 1893, la seconde en 1932. Des faillites dues sans doute à ses faiblesses structurelles mais aussi aux politiques des puissances occidentales à son égard. La Grèce est souvent tombée. On l'a peut-être par moment un peu poussée.

Voici les résumés de l'éditeur pour chacun des ouvrages :

"Mort aux banquiers ! À Athènes, on retrouve plusieurs personnalités du monde de la finance décapitées, tandis que des tracts inondent la ville, appelant les clients des banques à ne plus rembourser leurs emprunts. Le commissaire Charitos mène l’enquête, affrontant ses collègues, les éternels embouteillages d’Athènes et la crise qui ravage le pays. La patience et l’humanité de ce Maigret hellène le mèneront jusqu’à un bien étrange assassin…"

"De la ciguë. Comme pour Socrate. Tandis que chaque jour, Athènes, paralysée par des manifestations, menace de s'embraser, un tueur sème la mort antique. Mais en ciblant de riches fraudeurs fiscaux, d'assassin il devient héros populaire. Le stopper, c'est l'ériger en martyr; le laisser libre, c'est voir la liste des cadavres s'allonger. En bon flic, Charitos se doit de l'arrêter. En bon citoyen..."

"2014. À Athènes, la survie quotidienne est de plus en plus difficile pour les citoyens appauvris et pour les immigrés harcelés. C'est alors qu'un tueur en série jette son dévolu sur des personnalités d'envergure issues de la génération de Polytechnique qui, après s'être rebellées contre la junte militaire, ont eu une carrière fulgurante. Le criminel reprend le célèbre slogan des insurgés de l'époque pour formuler sa revendication : " Pain, éducation, liberté". 
Qui se cache derrière ces meurtres ? Un membre de l'extrême droite ou un ancien gauchiste mû par le désir de vengeance ? Le commissaire Charitos, privé de son salaire depuis trois mois, tente avec sa ténacité habituelle de comprendre les mobiles du coupable." 

 Nous vous conseillons également l'excellente analyse réalisée sur le site : openingeditions (cliquez sur l'icone pour y accèder)

Page précédenteRetourhautpage

 

 

DjamDjam

Réalisateur : Tony GatlifDjamIllustration

Acteurs : Simon Abkarian, Maryne Cayon, Daphné Patakia

Genre : Drame, Musical

Nationalité : Français, Grec

Distributeur : Les Films du Losange

Durée : 1h37mn

Festival de Cannes 2017

Synopsis : "Djam, une jeune femme grecque, est envoyée à Istanbul par son oncle, un ancien marin passionné de Rébétiko, pour trouver la pièce rare qui réparera leur bateau. Elle y rencontre Avril, une française de dix-neuf ans, seule et sans argent, venue en Turquie pour être bénévole auprès des réfugiés. Djam, généreuse, insolente, imprévisible et libre la prend alors sous son aile sur le chemin vers Mytilène. Un voyage fait de rencontres, de musique, de partage et d’espoir."
Un "road movie" à la grecque. Un scénario un peu léger, peut-être. Mais les actrices sont pétillantes à la vie tumultueuse. Et puis le Rébétiko est là mettant un peu de folie comme l'hérîne du film.
 
Cliquez sur l'affiche pour voir la bande annonce.

 

Page précédente

Retourhautpage

 

divanistanbulLe Divan d'Istanbul

Auteur : Alessandro Barbero

Essai historique

Publié en 2011 chez Sellerio editore et en 2013 pour la traduction française aux éditions Payot (Petite Biblothèque/Histoire) 

Cet ouvrage n'est pas directement consacré à la Grèce mais à l'empire ottoman. La Grèce devenue officielement indépendante en 1829, a fait parti durant plusieurs siècles de cet empire. Il nous a semblé intéressant voire indispensable pour comprendre l'histoire de ce pays et son actualité de proposer un livre nous relatant les divers aspects du monde ottoman.

Résumé de l'éditeur :

"D'Alger à La Mecque, de Bagdad à Belgrade, l'Empire ottoman s'étendait au plus fort de son apogée sur un territoire immense. Ses glorieux sultans s'appelaient Bayezid, qui anéantit les chrétiens à Nicopolis en 1396, Mehmed le Conquérant, qui s'empara de Constantinople en 1453, ou Soliman le Magnifique, qui assiégea Vienne en 1529. Son régime tyrannique était dirigé par un conseil, le "divan", tenu assis ou à cheval, présidé par le sultan. Fondé par un peuple nomade originaire des steppes asiatiques, cet empire recueillit l'hérédité de l'Empire romain d'Orient. Officiellement musulman, il régna sur des millions de sujets chrétiens et accueillit à bras ouverts les Juifs chassés par l'intolérante Europe de la Renaissance. Redouté pour sa puissance militaire, il garantit la paix à des régions comme les Balkans, le Proche-Orient et l'Afrique du Nord. Face à ces Barbares qui le menaçaient jusqu'à ses frontières et contre lesquels il lança d'incessantes croisades, l'Occident resta partagé jusqu'au XVIIIe siècle entre peur et fascination. Puis, au XIXe siècle, il prit enfin sa revanche en sabotant les tentatives de réforme de l'État turc et en lui barrant la route de l'Union européenne.
À l'heure où la Turquie semble désireuse de renouer avec la sphère d'influence de l'ancien Empire ottoman, Alessandro Barbero éclaire d'une autre vérité historique un prétendu "choc des civilisations". Cette histoire des Ottomans, des Seldjoukides au XIe siècle à Mustafa Kemal au XXe siècle, insiste sur les paradoxes d'un empire qui remettent en cause nos certitudes d'Occidentaux."

Page précédente

Retourhautpage

athenes01

 Société 

 

 

Pour débuter ce paragraphe quelques images à travers cette vidéo d'Athènes, Milos et Sifnos. 

V grece2018 00002  V grece2018 00003  V grece2018 00004 V grece2018 00005  V grece2018 00006  V grece2018 00007 
V grece2018 00001 <----- cliquez sur l'image ci-contre pour visionner la vidéo (17mn10)